读“器乐教学中群体教学法的运用”有感

«Une pratique de la pédagogie de groupe dans l’enseignement instrumental» Arlette BIGET

Chapitre 4 “Premier et deuxième cycles

 

2013年十二月底完成的关于“器乐教学中群体教学法的运用”一书中第四章“第一第二教学阶段” 的感想。

J’ai choisi le chapitre 4 “Premier et deuxième cycles” de l’ouvrage «Une pratique de la pédagogie de groupe dans l’enseignement instrumental» écrit par Arlette BIGET en 1998. Dans ce livre, l’auteur nous montre une autre manière d’enseigner par rapport à l’enseignement individuel. Elle nous explique en utilisant sa propre expérience les principes, les organisations et la variété de la pédagogie de groupe, ainsi que ses avantages. Mais elle nous rappelle qu’il n’existe qu’une bonne méthode, la nôtre. Dans un premier temps, nous allons souligner les points importants de la pédagogie de groupe pour les élèves de premier et deuxième cycles, puis nous développerons cette réflexion avec un regard extérieur.

Selon l’opinion de l’auteur, c’est la manière d’utiliser les outils (exercices, études et morceaux du répertoire) qui différencie la pédagogie de groupe d’une pédagogie individuelle.  Le cercle serait la meilleure disposition pour la pédagogie de groupe car il permet les échanges entre professeur/élèves et élèves/élèves.

Les jeux sont souvent très efficaces pour les petits élèves. Ils sont considérés comme temps de détente qu’il ne faut pas confondre avec les temps de cours plus “sérieux”. La compétition permet à chaque élève de se surpasser. Chacun doit pouvoir être le gagnant d’un jeu ;  le professeur doit donc être attentif dans la construction de ces jeux.

Dans les premières années de pédagogie individuelle, il est préférable de mettre l’attention  sur la stabilité de l’embouchure plutôt que sur la justesse pour les instruments à vent. Mais en cours de groupe, la justesse est plus importante car les élèves jouent tout de suite ensemble. Le professeur prend en compte les différentes remarques des élèves qui permettent à tous de participer à la mise en place d’un accord. Il emploie les différentes manières de travail, met en lumière la sensation de la justesse harmonique, de la couleur, du caractère expressif des différentes positions d’un même accord. C’est un travail sur la perception plutôt que sur la théorie.

Pour le travail de la sonorité dans une pédagogie de groupe, on s’appuie sur la découverte des différents éléments qui construisent une sonorité. C’est un travail sur l’écoute des autres puis de soi-même. En utilisant différentes méthodes, le groupe permet donc très bien ce genre de travail car on considère le groupe comme un public omniprésent et le modèle n’est pas uniquement le professeur, les autres élèves peuvent l’être aussi. Le travail de sonorité permet aussi de découvrir les différentes qualités de la sonorité que ça soit “beau” ou pas. Les élèves trouvent leur propre sonorité unique à l’aide du professeur et des autres élèves.

Les exercices sont souvent difficiles mais nécessaire pour un bon apprentissage d’un instrument. Grâce à la pédagogie de groupe, on trouve des énergies supplémentaires et plus de motivation chez les élèves pour leur travail individuel pendant la semaine.  Le professeur peut utiliser par exemple les relais, le mime… Cela oblige les élèves à s’écouter, à mieux percevoir les différents détachés et à tenir un tempo donné.

Pour les élèves de premier et deuxième cycles, les œuvre du répertoires sont utilisées partiellement dans l’année mais l’étude peut être utilisée comme un outil pour développer à la fois la technique et la musicalité. L’inconvénient est que les élèves travaillent souvent la même étude et le même cahier pendant longtemps. La pédagogie de groupe résout à la fois l’uniformité du style et du travail non mené à terme en échangeant les études et les cahiers entre les élèves dans le groupe. On gagne du temps pour parler des problèmes particuliers au lieu d’expliquer la même chose plusieurs fois. En effet, les élèves auront déjà bénéficié précédemment des explications données à l’un d’entre eux sur une étude et pourront donc avancer plus vite.

L’analyse est un moyen qui permet à l’instrumentiste de choisir son interprétation et de la  justifier. C’est un domaine plus lié aux cours de formation musicale qu’aux cours d’instruments. Mais il est nécessaire de l’utiliser dès le début d’apprentissage par les indications, le tempo, les articulations, la forme sans chercher des choses compliquées. Le groupe permet aux élèves de les trouver ensemble sans peur de se tromper. C’est aussi un moyen pour eux de découvrir leur  propre sensibilité en proposant des interprétations différentes d’un court passage après l’analyse.

L’élève construira sa culture musicale avec la découverte du répertoire de son instrument. C’est parce que le groupe bénéficie d’un cours plus long que le travail sur une pièce du répertoire peut être enrichit des recherches de chaque élève. On peut prendre le temps d’écouter les différentes interprétations d’une même pièce, chercher avec le groupe à situer la pièce et le compositeur dans leur contexte historique, géographique, social et culturel. Les élèves se valorisent avec leur travail de recherche et enrichissent leurs connaissances mutuelles.

L’auteur termine ce chapitre sur la place de l’improvisation dans ses cours de pédagogie de groupe. Afin d’éviter que la partition devienne un objet indispensable, on peut donner quelques pistes aux élèves pour inventer leur musique. Cela les aidera à découvrir leur personnalité, à acquérir leur autonomie et à mieux connaître les possibilités de leur instrument. La pédagogie de groupe est idéale car les idées des uns nourrissent celles des autres. Le groupe permet aux élèves d’oser, de s’entraider et de progresser. L’improvisation peut se faire de manière libre autour de consignes données, mais aussi par le biais de l’ornementation ou de l’écriture de cadence dans des concertos par exemple.

 

L’auteur rappelle, en conclusion de ce chapitre, que les méthodes de la pédagogie de groupe les plus utiles et efficaces sont celles qui sont adaptées aux élèves, instruments et professeurs. Chacun utilise les différents exercices en fonction de la situation de sa classe, de ses élèves et de sa propre expérience.

 

 

Dans l’enseignement musical, les objectifs principaux pour les élèves de premier cycle sont de développer la motivation, la curiosité, le goût pour l’interprétation et l’invention et de donner accès aux différents langages musicaux. Le second cycle a pour objectif d’approfondir les acquis de premier cycle en développant chez les élèves leur autonomie musicale tout en favorisant leur sens critique.

Les avantages de la pédagogie de groupe pour les élèves de premier et deuxième cycle sont considérables. D’abord, dans le travail de la justesse et de la sonorité, les oreilles de chacun sont sollicitées pour imiter, distinguer, argumenter et apprécier les différents timbres, couleurs, dynamiques, justesses des autres élèves. Il est plus facile au début pour eux de les découvrir en écoutant les autres que soi-même. Par exemple, pour les instrumentistes à vent, en travaillant un intervalle à deux élèves, on peut leur faire comprendre qu’un léger changement d’embouchure peut modifier la justesse. Par leur curiosité, ils chercheront tôt ou tard des techniques de modification. Par ce chemin-là, les élèves découvrirons ensuite les différents couleurs et timbres qui construirons la sonorité de leur instrument. Chacun définira une sonorité avec une couleur propre. Les dynamiques seront intégrées naturellement lorsqu’ils feront des jeux en imitation ou opposition.

Le travail d’exercices et d’études dans le groupe résoudra quelques problèmes techniques et rythmique. Jouer une gamme en relai ou en unisson les oblige à garder le même tempo. Pour résoudre un problème technique, l’élève en difficulté peut d’abord entendre puis se faire expliquer par un autre élève avec son propre langage. Cela peut être plus facile à comprendre que l’explication du professeur. L’envie de réussir devant les autres les aidera aussi à être plus motivé et plus efficace en cas de difficulté.

Enfin, la gestion du trac est une expérience très intéressante offerte par la pédagogie de groupe. Jouer devant, jouer pour les autre élèves change totalement la situation par rapport au cours individuel. Ceci n’est pas toujours évident mais à force de le faire dans le groupe, l’élève se familiarise avec ce genre de situation. Il prend plus de plaisir, ressent et communique plus pendant qu’il joue.

 

Nous avons vu de nombreux avantages à la pédagogie de groupe, mais est-elle adaptée à toutes les situations ? Est-elle intéressante pour tous les élèves ? Par exemple, peut-on l’appliquer avec des élèves de niveaux mélangés ? Peut-on la mettre en place avec des élèves de caractères très différents ? Doit-on l’appliquer le plus tôt possible dans l’enseignement instrumental ? Si un élève n’est pas motivé au sein d’un groupe, la situation est-elle gérable ?

Je pense qu’il est difficile de trouver des réponses à toutes ces questions. Comme pour la pédagogie individuelle, l’expérience et la réactivité du professeur permettront de désamorcer certaines de ces situations. L’auteur nous dresse un portrait idéal de ce qu’est la pédagogie de groupe ; il est certain que dans la réalité, tout n’est pas aussi facile, il faut trouver des compromis. La première difficulté étant le nombre d’élèves par niveau et leurs disponibilités de plus en plus restreintes, la pédagogie individuelle s’impose parfois comme la seule solution.

 

La pédagogie de groupe n’est pas une obligation mais peut être un outil pour mieux accompagner les élèves dans leur apprentissage musical. Un mélange de pédagogie individuelle et de pédagogie de groupe pourrait donc être une solution. L’enseignant qui sait bien utiliser ses outils de travail et trouver un équilibre entre ces deux pédagogies peut donc espérer apporter un enseignement global de qualité à ses élèves.

“读“器乐教学中群体教学法的运用”有感”的一个回复

  1. It is unfortunate that these appeals to the British Cotoittunisn will fall on deaf ears, because to accept that there is a British Constitution that Parliament cannot change, will pose too many questions re; the EU.

发表评论

电子邮件地址不会被公开。